Arboretum du vallon de l’Aubonne (Suisse – canton de Vaud) : Un lieu de savoir en toute simplicité

L’arboretum du vallon d’Aubonne a 50 ans cette année. Traversé du nord au sud par l’Aubonne aux allures de torrent à certains endroits, il présente une collection de plus de 3000 espèces et variétés d’arbres et arbustes de toutes les régions tempérées du globe.

C’était au départ un grand domaine agricole d’environ 200 ha, avec plusieurs fermes dont certaines ont été conservées. L’arboretum occupe aujourd’hui près de 130 ha. L’eau s’y invite partout : du tumulte des cascades sur l’Aubonne à la sérénité des étangs et lacs. Les pentes du vallon permettent de profiter de divers microclimats facilitant les acclimatations, selon les orientations et les altitudes (de 500 à 670 m).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est à la fois un lieu de conservation et d’observation des diverses espèces d’arbres et d’arbustes, un lieu de promenade en famille (des tables de pique-nique et des barbecues sommaires sont disséminés un peu partout), un lieu d’émerveillement devant les beautés des arbres du monde entier et de sensibilisation à la biodiversité et sa préservation. Une association de mécènes et bénévoles complètent la petite équipe chargée de gérer l’arborétum. Son Musée du bois rassemble également 1500 objets en bois ou liés au travail du bois.

Pour le cinquantenaire de l’arboretum, des grandes photos anciennes jalonnent les divers parcours, montrant les paysages tels qu’ils étaient il y a 50 ans. Une exposition de sculptures contemporaines (Art’boretum) anime également les chemins sur le thème des « arborescences ».

C’est où

A proximité d’Aubonne, dans le canton de Vaud en Suisse entre Lausanne et Genève. Chemin du Plan, 92, Aubonne (CH-1170). Tél. : +41 (0)21 808 51 83. www.arboretum.ch

En voiture : via l’autoroute A1, sortie n°14 (Aubonne, Allaman, Gimel), direction Aubonne, puis suivre les panneaux de l’arboretum.

En transports en commun (le réseau est bien développé en Suisse) : gare d’Allaman, puis bus postal jusqu’à Aubonne, Montherod ou Saint-Livres, puis 1 heure de marche à pied.

Entrée gratuite. Ouvert toute l’année. Possibilité de visites guidées sur rendez-vous en groupe, d’avril à octobre.

Pourquoi y aller ?

Pour découvrir des arbres et arbustes du monde entier dans un cadre bucolique ; pour faire une balade en forêt et s’initier à la botanique, aux divers métiers du bois et de la forêt… ; se détendre dans un lieu zen !

Pour son parcours accessible aux personnes à mobilité réduite : le sentier du plan.

Ce que l’on préfère

Les parcours thématiques (entre 1 et 3 km), bien balisés par un marquage de couleur qui permettent de visiter l’arboretum avec des optiques différentes : découvrir des variétés fruitières anciennes, typiquement suisses comme la poire à rissoles, la pomme miel ou la pêche ‘belle des Croix Rouges’, dans les vergers du Crépon ; s’immerger dans une forêt japonaise et s’émerveiller devant les 200 espèces d’églantiers en fleurs du sentier du Bois Guyot ; Suivre le sentier de la Vaulx pour admirer les viornes, les arbres de Judée et les arbres aux mouchoirs en fleurs…

Les circuits ludiques adaptés aux plus jeunes (6 à 14 ans) : le parcours sylviculture (plus de 9 km) pour découvrir la forêt, son entretien, les métiers liés aux arbres et au bois ; le rallye de Fred le castor (2,8 km), initiation aux habitants de la forêt ; le sentier du bois mort (900 m), montrant l’évolution du bois une fois l’arbre mort.

Leur livret pédagogique à la main, ils ne rechignent pas à marcher à l’affût des indices qui leur permettront de résoudre les diverses énigmes.

Prolonger la visite…

Après une journée en pleine nature, rejoignez les bords du lac Léman, à Morges (12 km), pour la soirée, dînez vue sur le lac, au casino, sous sa verrière splendide, à quelques minutes à pied :  place du Casino, 4, 1110 Morges, Suisse. Tél. : +41 (0)21 802 62 15. www.casinomorges.ch.

DSC_2737

Pour séjourner au calme, l’hostellerie Le petit Manoir SA, avenue Ignace – Paderewski, 8, 1110 Morges, Suisse. Tél. : +41 (0)21 804 12 00. www.lepetitmanoir.ch.

Publicités

Jardin exotique d’Eze (06) : Fleurs de cactus

Dès leur découverte, les cactées ont suscité un engouement : leurs formes insolites, leurs physiologies étonnantes, leur adaptation à des conditions de vie quasi intolérables… Devenez amoureux de ces végétaux insolites en visitant un jardin hors du commun.

Pour arriver au jardin exotique d’Eze, il faut traverser le pittoresque village d’Eze. La montée est rude : le piton rocheux d’Eze domine le littoral de ses 429 m. Habité depuis l’âge de pierre, il a connu son heure de gloire au Moyen Âge où les seigneurs d’Eze ont édifié le château féodal dont il ne reste que les ruines. Lors de la guerre de succession espagnole au début du XVIIIème siècle, cette place forte inféodée aux Ducs de Savoie faisait obstacle aux communications entre Villefranche sur Mer et Monaco. Louis XIV a ordonné sa destruction, mais les ruines ont survécu jusqu’à aujourd’hui. A la Belle Epoque, la Côte d’Azur devient lieu de villégiature et le village d’Eze lieu de promenade pour les touristes attirés par l’exceptionnel panorama. Du point le plus haut on voit la côte de l’Italie à Saint-Tropez et par temps clair on peut apercevoir la Corse !

Après la seconde guerre mondiale, le maire de l’époque, André Gianton a l’idée d’y installer une végétation exotique pour augmenter l’attrait touristique. La proximité du jardin exotique de Monaco l’incite à solliciter les compétences du jardinier-chef  Jean Gastaud, à l’initiative des premières plantations de cactées sur le Rocher. Le site est protégé des vents du nord par le plateau de Revère, bénéficie d’une exposition plein sud et d’une déclivité garante d’un bon drainage : l’idéal pour des plantes bien adaptées à la sécheresse comme les cactées et plantes grasses. L’aménagement fut une prouesse car les pierres, la terre et les plantes furent amenées à dos d’homme, le site étant inaccessible à un engin motorisé.

C’est où

A Eze village (pas Eze bord de mer), à 11 km de Nice et 7 km de Monaco, sur la Moyenne Corniche. Parking payant à l’entrée du village au pied du rocher. Ouvert tous les jours de 9 h à 16 h 30, 18 h 30 ou 19 h 30 selon la saison.

Complétez votre visite au pays des cactées et autres succulentes par :

– Une visite au Jardin  exotique de Monaco, 62 bd du Jardin exotique, Monaco (Tél. : +377 93 15 29 80), ouvert toute l’année (sauf les 19/11 et 25/12), de 9 à 17, 18 ou 19 h selon la saison

– Un détour au Parc Phoenix, 405 Promenade des Anglais, à Nice (Tél. : + 33 (0)4 92 29 77 00), qui en possède également une belle collection, ouvert toute l’année de 9 h 30 à 18 ou 19 h selon les saisons.

Pourquoi y aller ?

Depuis 2004, le jardin, toujours géré par la ville d’Eze, s’est modernisé pour rendre les collections plus attractives. Un aménagement en terrasses permet un cheminement facile entre les plantes. Des panneaux thématiques jalonnent le jardin comparant les agaves et les aloès, dévoilant le secret des cactées… Des fiches botaniques sont téléchargeables directement sur le site via des QR codes pour satisfaire votre curiosité sur tel ou tel spécimen. Des endroits pour se détendre et admirer les plantes et le panorama ponctuent la promenade ainsi que les statues poétiques du sculpteur Jean-Philippe Richard. Un nouveau jardin a été aménagé sur le versant nord du rocher, plus ombragé.  Il accueille une collection de plantes méditerranéennes et subtropicales. Une cascade et des brumisations intermittentes offrent, désormais, une fraîcheur bienvenue lors des visites estivales !

Ce que l’on préfère

Cette saison des fleurs au pays des cactées et succulentes, le printemps qui voit leur silhouette austère afficher un brin de fantaisie. Parmi les fleurons de la collection de cactées, citons Trichocereus pasacana, cierge géant qui domine tout le jardin, Opuntia tunicata aux longs aiguillons translucides et Ferocactus pilosus aux épines rouge corail. Et parmi les plantes grasses, les euphorbes, dont Euphorbia coerulescens, les aloès, dont le monumental Aloe marlothii, et les agaves,  dont Agave salmania var. ferox, sont les familles les plus représentées.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour faire une pause

Arrêtez-vous à la porte du jardin, un peu sur la droite en sortant la Taverne d’Antan et sa terrasse ombragée. Cuisine italienne. Plat à partir de 15 €, pizza à partir de 12 €. 6 rue Plane. Tél. : +33 (0)4 92 10 79 61.

Amoureux du site, offrez-vous une folie en amoureux à la Suite du Village, une chambre d’hôtes de charme sur le rocher d’Eze. A pousser la porte de ce lieu et se soustraire en un instant à la foule des touristes, on se sent privilégié. 8 rue Burnou. De 190 à 240 € selon les saisons. Tél. : +33 (0)4 93 41 13 68 ou +33 (0)6 22 33 15 42.

Pour dominer la situation, l’hôtel Hermitage Art vous propose un séjour dans un jardin luxuriant sur les hauteurs qui dominent le rocher d’Eze. Belle vue sur la côte. 1951 avenue des Diables Bleus, à Eze Village. Chambre pour 2 pers. à partir de 80 €. Tél. : +33 (0)4 93 41 00 68.